Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte

La Nuit Paysanne - Paysans du Périgord l'adieu aux Trente Glorieuses

Jean-Michel LINFORT

Neuf

Auteur : Jean-Michel LINFORT

Préface : Gérard FAYOLLE

La « fin des paysans » en Périgord au temps des Trente Glorieuses entre 1945 et 1975, c’est au fond de la mémoire collective tout un bouquet d’émotions et de souvenirs.

Inclus le DVD " Paysans du Périgord, l’adieu aux Trente Glorieuses ", documentaire de l’auteur d’une durée de 1h13

Plus de détails

39,00 € TTC

Fiche technique

Reliures Livre relié
Nombre de pages 240 pages
Dimensions 30 x 22 cm
Format A l'italienne
Poids env. 2kg

En savoir plus

Un ouvrage soutenu par l’institut Eugène Le Roy et un documentaire DVD à plus d’un demi-siècle de distance, reposant l’un et l’autre sur des archives familiales inédites, témoignent enfin de la vie obscure de ces hommes et de ces femmes retrouvés, qui, confrontés à la « révolution silencieuse » des campagnes, firent la grandeur du terroir d’autrefois.

Derrière un hommage poignant au labeur paysan et à la civilisation de la terre, textes et images frémissent à l’évocation d’une page glorieuse et méconnue de l’histoire du terroir périgourdin qui fut écrite à travers le prisme du monde agricole au cours de la deuxième moitié du XX siècle. Tout autour de l’idée de mettre en miroir la vie d’une exploitation familiale support de son observation au fil du temps depuis l’adolescence, le propos de l’auteur s’enrichit de précieux témoignages : la mutation d’un territoire qui voit la fin d’une économie mi-ouvrière mi-paysanne et qui va rester sans perspective, la vie d’un journal consacré au monde agricole et décrivant les changements au jour le jour, l’arrivée de la télévision qui met fin aux veillées ancestrales, l’aventure paysanne que fut l’essor prodigieux de la culture de la fraise ou encore le maintien des traditions, comme la plantation du Mai, et enfin la diffusion de la photographie qui changera notre rapport à l’image. Quant au fond du décor, l’auteur formule l’hypothèse séduisante de l’existence d’un âge d’or Périgourdin de la culture en insistant sur les liens des intellectuels avec la terre et le terroir.

Condensé de l’histoire des campagnes périgourdines et de leurs soubresauts collés aux souvenirs autant qu’à la rétine. L’intérêt, présenté par cet ouvrage, est en fait multiple par ses références historiques, littéraires, artistiques et sociologiques sur l’histoire rurale et intellectuelle du Périgord.

Comme le remarque Gérard Fayolle, préfacier de l’ouvrage, « le lecteur ne sera pas étonné par l’émotion qui transparaît dans un sujet qui tient à coeur au fils de paysan, au préfet défenseur de la ruralité et au peintre des campagnes qu’est cet écrivain militant ».

Si, Jean-Michel LINFORT, derrière son irremplaçable expérience personnelle, n’entend évidemment pas réduire l’histoire du Périgord à la seule voix paysanne du terroir, c’est que son ouvrage se place dans un rapport au présent et à l’avenir qui transcende sa propre histoire.

Après plus d’un demi-siècle de déculturation paysanne l’ouvrage et le film invitent à une prise de conscience en posant alors une question existentielle : « À quoi tient-on désormais dans l’héritage légué par les générations qui au fil des Trente Glorieuses allumèrent le progrès mais éteignirent les paysans puis firent du Périgord l’image magnifique d’un vieux pays écartelé pour sa survie entre archaïsme et modernité ? »

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

La Nuit Paysanne - Paysans du Périgord l'adieu aux Trente Glorieuses

La Nuit Paysanne - Paysans du Périgord l'adieu aux Trente Glorieuses

Auteur : Jean-Michel LINFORT

Préface : Gérard FAYOLLE

La « fin des paysans » en Périgord au temps des Trente Glorieuses entre 1945 et 1975, c’est au fond de la mémoire collective tout un bouquet d’émotions et de souvenirs.

Inclus le DVD " Paysans du Périgord, l’adieu aux Trente Glorieuses ", documentaire de l’auteur d’une durée de 1h13